ADRESSE
Email
RÉSEAUX SOCIAUX

5, rue de Tombouctou

75018 Paris, France

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
Please reload

MÉDIAS

“Journal de L.” de Christophe Tison dans la presse

02.09.2019

1/10
Please reload

ACTUALITÉS RÉCENTES

“Théorie du tube de dentifrice” de Peter Singer

15.04.2018

Théorie du tube de dentifrice est le cinquième livre publié par les Éditions Goutte d'Or. Il est signé par l'Australien Peter Singer, et la traduction a été assurée par Anatole Pons. Il sera disponible en librairie à partir du 24 mai.

 

Voici pourquoi nous avons décidé de publier ce livre.

 

En février 2017, les Éditions Goutte d’Or publient leur premier livre, Steak Machine, le récit d’une infiltration dans un abattoir industriel. Dans le sillage de la sortie, l’un de nous (Geoffrey) s’entretient avec Brigitte Gothière et Sébastien Arsac – fondateurs de l’association de défense des animaux L214 – en vue d’écrire le portrait de ces deux activistes pour un hors-série du Canard enchaîné.

Leur trajectoire ressemble à un conte moderne. Le couple d’anarchistes a débuté sa lutte en vendant des sandwichs au pâté végétal dans des squats. Dix ans plus tard, Brigitte et Sébastien dirigent l’une des associations les plus influentes de France, en témoignent les millions de vues générées par leurs vidéos sur les réseaux sociaux, leurs 50 employés, leurs victoires contre l’industrie agroalimentaire (telle la fin programmée des poules élevées en batterie) ou encore les quelque trois millions d’euros de dons récoltés en 2017.

D’où cette question posée au couple : « Quel est votre truc pour être aussi efficaces ? » Brigitte livre cette réponse intrigante : « Notre “truc”, ce sont les méthodes d’Henry Spira. »

 

D’origine belge, Henry Spira fuit l’Allemagne nazie avec sa famille en 1938, à l’âge de 11 ans. Quelques années plus tard, il émigre aux États-Unis. Il devient d’abord marin, puis syndicaliste et enfin activiste à temps plein. Successivement inspiré par les socialistes, les anarchistes et Martin Luther King, ce défenseur des travailleurs et des Noirs américains se mue, à 45 ans, en militant de la cause animale.

 

Or, il se trouve qu’un homme a écrit une biographie d’Henry Spira. Il s’agit de l’Australien Peter Singer, classé en 2005 par Time Magazine comme le philosophe vivant le plus influent au monde. Son ouvrage La Libération animale a été traduit dans une trentaine de pays et vendu à près d’un million d’exemplaires.

 

À la lecture de cette biographie titrée Ethics Into Action, nous sommes immédiatement séduits par le pragmatisme et l’état d’esprit de Spira. À travers son histoire se dégagent des méthodes pour transformer, dans un même mouvement, le monde et sa propre personne : toujours privilégier le dialogue à la confrontation ; proposer une alternative crédible à ce que l’on dénonce ; ne jamais tromper les médias ou le public ; ne pas diviser le monde entre les saints et les pécheurs ; éviter l’entre-soi du militantisme… « Son travail, résume Peter Singer, peut nous enseigner comment transformer nos positions morales en actions, afin qu’elles puissent avoir un impact sur le monde. »

 

Clara voit immédiatement dans ce livre une source d’inspiration concrète pour tout type d’activisme, à commencer par le féminisme. Johann, lui, estime que l’ouvrage est la pierre manquante du militantisme à la française. Quant à Geoffrey, il se met à évaluer les actions politiques et militantes en se demandant si elles sont « Spira » ou « pas Spira ».

 

Le 5 avril 2017, nous envoyons un mail à Peter Singer pour savoir si les droits de traduction en français sont libres. Le jour même, nous découvrons deux messages du philosophe. Le premier commence par le mot « happy », le second nous met en contact avec son éditrice américaine de chez Rowman & Littlefield. Dans la foulée, nous présentons le livre à notre traducteur Anatole Pons et la semaine suivante, voilà Ethics Into Action en chemin pour devenir Théorie du tube de dentifrice.

 

Le 12 septembre 1998, Spira s’est éteint à 71 ans, dans son appartement new-yorkais. Deux ans plus tôt, un journaliste du New York Times écrivait à son sujet :

 

« Tout l’élan du mouvement qu’Henry a créé repose sur ses épaules. Si Henry disparaît demain, il sera intéressant de voir ce qui aura survécu, ce qui sera étouffé dans l’œuf, ce qui sera perdu faute d’une personne prête à reprendre le flambeau. »

 

La réponse de Peter Singer à cette inquiétude fut d’écrire cet ouvrage. À la fois biographie et manifeste, son livre est la preuve qu’un individu seul peut déplacer des montagnes.

 

Geoffrey Le Guilcher, Clara Tellier Savary et Johann Zarca

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags